Depuis le 5 décembre 2019, la mobilisation a été exceptionnelle : cela en dit long sur la politique actuelle de Macron et de son gouvernement !

ON LACHE RIEN !!!

REPPORTE A UNE DATE ULTERIEURE

Halle des Douves de Bordeaux, 

Passons à l’offensive pour un autre projet de retraite

Depuis le 5 décembre dernier, cheminot-es, enseignant-es, avocat-es, agent-es d’EDF, salarié-es des ports, des raffineries, personnels hospitaliers ou travaillant dans les égouts, agent-es du métro, chercheuses et chercheurs, danseurs et danseuses, musiciennes et musiciens de l’Opéra… se sont levé-es pour s’opposer à la réforme des retraites voulue par Emmanuel Macron.

2020-03-04_tract18mars-retraites

Et ils et elles ont eu raison !

 

Car cette réforme est une réforme injuste socialement, non nécessaire économiquement, qui sera au bénéfice des plus riches et au détriment des classes populaires, et pour laquelle les femmes paieront un lourd tribut.

Une réforme, qui met sur le même pied les 5 % des plus riches et les 5 % les plus pauvres alors que les plus riches ont en moyenne 13 ans d’espérance de vie de plus, qui abandonne ou restreint la prise en compte de la pénibilité au travail, ne peut être considérée comme juste.

Une réforme, couteuse, aveugle au fait que le système est quasiment à l’équilibre et le système général a 127 milliards d’€ de réserve, que c’est la diminution de la participation des plus hauts revenus et du capital à son financement qui occasionne des moindres droits, ne peut être considérée comme valide économiquement.

Une réforme qui organise le fait que les plus hauts salaires ne participeront quasiment plus du système de solidarité ne peut que comprise comme étant au bénéfice des plus riches…

Une réforme qui augmente l’impact des carrières non linéaire sur les retraites, qui restreint le droit aux pensions de réversion, qui réalise un décalque des inégalités de salaires sur les inégalités de pensions, ne peut être qu’une réforme contre les femmes.

Bien évidemment des alternatives existent.

Des alternatives soucieuses du bien commun, se donnant comme objectif de combattre les inégalités sociales et de sexe.

Des alternatives mettant à contribution les plus hauts revenus et le capital pour offrir à toutes et tous un droit à la retraite digne.

 

Parlons-en ensemble !

Pour nourrir un projet la lutte que nous menons aujourd’hui.

Avec ATTAC et la Fondation Copernic

Avec Jean-Marie Harribey, Professeur d’Université en économie, ancien président d’ATTAC,

Et une représentante de la lutte des femmes contre la réforme des retraites.

 

18 mars les douves

                                 

What do you want to do ?

New mail

What do you want to do ?

New mail

What do you want to do ?

New mail

What do you want to do ?

New mail

What do you want to do ?

New mail