À LA UNE

MEDIAPART/ La stratégie du choc scolaire

2020-06-20T17:47:06+02:0020 juin 2020|Catégories : À LA UNE|

Le Ministre Blanquer met en œuvre sa « stratégie du choc scolaire ». Mise en lumière de la privatisation à travers 4 piliers violemment attaqués « grâce » à la crise : la gestion des personnels, la territorialisation de l'école, le statut des fonctionnaires, le métier et l'expertise des enseignant·es. L’ attaque en cours est d’une violence inouïe. Résister est impératif.

POURQUOI la haine ?

2020-06-21T13:45:02+02:0017 juin 2020|Catégories : À LA UNE, Non classé|

POURQUOI une infirmière, qui n'est pas une "black-bloc", devient soudainement si agressive contre la police ? POURQUOI la police s'acharne contre une infirmière, héroïne du confinement un jour, traitée comme une chienne le lendemain ? POURQUOI le gouvernement n'est-il pas capable d'avoir un Etat où la police et le peuple sont ensemble et se reconnaissent mutuellement ? Et POURQUOI la police ne vient plus dans les quartiers où la République semble disparaitre ?

pour la reconnaissance professionnelle des AESH !

2020-06-17T17:09:00+02:0017 juin 2020|Catégories : À LA UNE|Mots-clés : |

Les organisations syndicales FSU / SE-UNSA / SGEN-CFDT / CGT Éduc’Action / SNALC / SUD éducation exigent des mesures immédiates et significatives en termes de sortie de la précarité pour les AESH. Cela implique dès à présent un budget pour les financer. La reconnaissance professionnelle des AESH doit passer par la création d’un corps de fonctionnaires correspondant aux besoins permanents indispensables au bon fonctionnement du service public d’éducation.

SNUEP FSU33 -Nasr Lakhsassi/ Apprentissage : Un effet d’aubaine au détriment des lycéens professionnels

2020-06-14T11:23:03+02:0014 juin 2020|Catégories : À LA UNE|

Le gouvernement dépense encore plus d'1 Milliards pour l'apprentissage. Cela pourrait être plus d’un milliard, car tout dépend du nombre et de l’âge des apprentis. En considérant l’apprentissage comme un moyen de lutte contre le chômage des jeunes, Muriel Pénicaud se trompe alors que c’était son argument principal pour justifier la mise en place de la loi Avenir professionnel, avec tous les moyens financiers dégagés par le gouvernement. La preuve c’est que l’apprentissage n’a pas résisté à la première crise après l’application de cette loi. D’ailleurs comment pouvait-il en être autrement avec une formation patronale liée étroitement à la situation économique ? C’était couru d’avance en cas de crise...On a affaire à des idéologues !

SI, LES PROFS ONT ETE LA pendant la crise, ET SONT toujours LA !!!

2020-06-20T17:48:13+02:0011 juin 2020|Catégories : À LA UNE|

Les organisations du CSE demandent au ministre de s'exprimer publiquement pour dénoncer cette campagne calomnieuse et soutenir les personnels de son ministère. La FSU33 souhaite que tout soit mis en œuvre pour forcer le Ministère à prendre ses responsabilités et que la rentrée soit abondée par une dotation horaire exceptionnelle pour des dédoublements en plus partout, dans tous les niveaux de la maternelle au supérieur, pour une augmentation importante du nombre de postes de profs, d’AS, d’infirmières et de médecins scolaires, de CPE, d’agents administratifs et techniques. Ainsi que l'augmentation des salaires des personnels de la communauté éducative !

16 juin manif/ PETITION – Communiqué SNES-SNUipp-FSU Soutien aux personnels des CMPP de la Nouvelle Aquitaine

2020-06-17T23:00:50+02:0011 juin 2020|Catégories : À LA UNE|

Qui va pouvoir prendre en charge les jeunes en souffrance psychique ? Et que dire de la manière dont ce cahier des charges vient s’imposer à nos collègues ! Nous demandons l’abrogation du Cahier des Charges et nous appelons l’ensemble des PsyEN à soutenir les actions des collègues des CMPP engagés dans ce mouvement. SIGNEZ LA PETITION !

communiqué du SNUITAM FSU : réintégration du policier affecté à Nice et indignation sur le projet loi du député E. Ciotti

2020-06-11T15:21:32+02:0010 juin 2020|Catégories : À LA UNE|Mots-clés : |

Le Snuitam FSU demande la réintégration immédiate du policier affecté à Nice qui a permis de mettre à jour les contre-vérités du procureur et exhumé un rapport de police prouvant les faits de violences. Le Snuitam FSU s’indigne également de la proposition de loi du député Eric Ciotti qui vise à interdire la diffusion d’images de policiers, douanier dans l’exercice ou non de leurs fonctions.

SAF, CGT, FSU, Solidaires, Syndicat de la Magistrature / Liberté de manifester : la santé oui ! Le bâillon non !

2020-06-05T12:32:26+02:005 juin 2020|Catégories : À LA UNE|

Liberté de manifester : la santé oui ! Le bâillon non ! Il ne suffit pas dans un régime démocratique de proclamer l'existence de droits politiques, économiques, sociaux et culturels. Encore faut-il pouvoir les exercer effectivement. Et l'un des moyens pour y parvenir, c'est en usant de la liberté fondamentale que constitue le droit [...]

Tout comme la santé, nos libertés ne sont pas négociables !

2020-06-04T11:15:02+02:004 juin 2020|Catégories : À LA UNE|Mots-clés : |

Nous exigeons : • La levée de l’état d’urgence sanitaire qui ne protège pas mais qui contient des mesures liberticides et régressives. • Renforcement des droits des travailleurs-ses et des libertés syndicales et publiques pour l’ensemble de la population. • La garantie que toutes les mesures qui ont porté atteinte à nos libertés soient levées • L’arrêt de l’application « Stop Covid », outil de traçage inacceptable • L’arrêt du fichage des personnes qui ne permet pas le respect du secret médical et la confidentialité de donné,es personnelles. • L’arrêt total de la répression pour fait syndical • L’arrêt de l’usage des méthodes ou matériels qui blessent et tuent : méthodes d’étouffement, LBD, grenades de désencerclement... • L’arrêt de l’impunité des personnes en charge de missions de sécurité qui commettent des violences. • L'arrêt des contrôle au faciès • La suppression de l’IGPN et son remplacement par une instance indépendante de la police

HUFFPOST/ Adama Traoré: 20.000 manifestants anti-violences policières malgré l’interdiction

2020-06-03T15:39:29+02:003 juin 2020|Catégories : À LA UNE|

Les images sont impressionnantes. Malgré l’interdiction prononcée par le préfet de police de Paris, des milliers de manifestants se sont rassemblés devant le tribunal, répondant à l’appel du comité de soutien à la famille d’Adama Traoré, un jeune homme noir de 24 ans mort en 2016 après son interpellation.

Go to Top