Grenelle Blanquer : mascarade inacceptable !

Pour nos salaires, pour des postes statutaires, pour nos conditions de travail :

Manifestation à Bordeaux

26 janvier 2021

 11h30 – Place de la République

(Parcours : cours d’Albret, Rectorat, Gambetta, Tourny, Place Jean Jaurès)

4000 manifestant.es dans les rues de Bordeaux ce mardi 26 janvier pour la défense d’un autre budget pour l’Education Nationale, pour une autre ambition de l’Ecole !!!

L’EXPRESSO/ 26 janvier : “Une sérieuse alerte” 

Avec 12% de grévistes dans le premier degré et 13% dans le second degré selon le ministère et un professeur sur trois selon la FSU, le mouvement de grève du 26 janvier lancé par 6 fédérations (Fsu, Fo, Cgt, Sud, Sncl, Snalc) semble modeste. Replacé dans le contexte de la crise sanitaire, des défis nouveaux qu’elle adresse aux enseignants et de l’isolement personnel qu’elle banalise, le mouvement a du sens. Dans le cortège parisien, la colère des professeurs présents vient de loin. Celle des infirmières est particulièrement visible.

L’EXPRESSO/ Un professeur sur trois en grève

Soutenue par 6 fédérations syndicales (Fsu, Fo, Cgt, Sud, Sncl, Snalc) le mouvement du 26 janvier pourrait entrainer un tiers des enseignants. C’est du moins l’estimation du Snuipp Fsu pour les enseignants du premier degré, contraints par la loi à une déclaration. Le mouvement a été fustigé le 25 janvier par JM Blanquer au nom de l’engagement des enseignants dans la crise sanitaire actuelle.

 


Depuis des mois, alors que nous veillons à la sécurité sanitaire de tous et toutes, nous devons faire avec un gouvernement inconséquent, aucune anticipation, des mesures incohérentes, une gestion de crise calamiteuse

Alors que les conditions d’études sont très difficiles (notamment pour les étudiant/es) et que les personnels se mobilisent au quotidien pour la réussite des élèves Blanquer avance sur sa ligne de casse de service public d’éducation : moins 1800 postes, contractualisation massive, casse de la formation, transformation des missions, fonctionnement managérial.

A cela s’ajoute le mépris permanent de Blanquer (voir l’hommage à Samuel Paty. une honte !), son absence totale d’écoute, la répression, ses mensonges répétés (chiffres contamination dix fois inférieur à ceux de l’ARS) et les révélations de son syndicat Avenir

Mépris, dévalorisation, répression, destruction du service public :

En grève dès le 26 janvier

Les organisations syndicales Fnec fp FO, CGT éduc’action et FSU de la Gironde appellent les personnels à poursuivre les mobilisations en cours, à s’engager dans l’action et à préparer dans les écoles, les établissements et les services la grève dès le mardi 26 janvier pour exiger « un plan d’urgence pour l’Ecole » :

  • Augmentation des salaires: dégel et revalorisation du point d’indice rattrapage de 20% des pertes subies, revalorisation indiciaire et immédiate de 400€ pour tous.
  • Arrêt de la contractualisation et titularisation de tous les des précaires dans le cadre de la Fonction publique de l’Etat
  • Créations de postes statutaires pour toutes les catégories de personnels à la hauteur des besoins  : ouverture des listes complémentaires des concours, allégement des effectifs par classe.
  • Arrêt des suppressions d’emplois
  • Arrêt de la répression, levé des sanctions !
  • Abrogation des lois Blanquer et de l’ensemble des contre-réformes, de la maternelle à l’université.

 

La Fnec fp FO, la CGT éduc’action et la FSU engagent les personnels de l’Education, à construire dès maintenant la mobilisation en prenant position dans les établissements via des motions et en participant aux réunions  informations syndicales et AG organisées dans les écoles , établissements et services

 

Dans ce contexte de ras-le-bol généralisé et de rejet de la politique du gouvernement, nous appelons à soutenir la grève des AED à partir du 19 janvier, à poursuivre la lutte en construisant et en rejoignant le plus largement les mobilisations interprofessionnelles des travailleurs, comme pour le 4 février. Face à la remise en cause de nos libertés fondamentales, de nos droits contenus notamment dans la loi de sécurité globale et l’extension par décret de fichiers de renseignement policier, nos organisations syndicales appellent également l’ensemble des personnels de l’éducation nationale à participer massivement aux mobilisations des samedis 16 et 30 janvier à Bordeaux et Paris.


Télécharger le tract ICI


Tract FSU

Tract FSU pour l'ESR 26 janvier def

Appel intersyndical-26012021-20210107

.

appel 26 janvier_vdef

.


.