Agora N102 décembre 2020, janvier 2021

2021 : pas sans nous !

Le plan de relance affiché par le gouvernement est en continuité avec les politiques de casse de l’emploi, de pression sur les salaires et les conditions de travail et d’affaiblissement de la protection sociale. Il plonge une grande partie de la population, et notamment la jeunesse, dans la précarité et la pauvreté.

Or, les gagnants.tes sont toujours les mêmes et ainsi les entreprises les moins touchées par la crise seront celles qui bénéficieront le plus des baisses d’impôt.

Ce constat impose de contrôler et de conditionner socialement et écologiquement les aides publiques. Il faut un véritable plan de relance combinant investissement public massif et soutien des plus fragilisés.es. C’est le chemin inverse que prend ce gouvernement. Mais c’est ce que nous devons imposer.

C’est pourquoi la FSU, aux côtés d’organisations militant pour la transformation sociale, a décidé d’impulser un mouvement de mobilisations et d’initiatives tout au long du mois de janvier et de février, pour la préservation et le développement de l’emploi et des services publics, et contre la précarité.

Ce processus s’appuiera sur les mobilisations professionnelles déjà programmées comme les appels à la grève dans l’éducation nationale le 26 janvier prochain, dans l’énergie le 28 janvier, l’un et l’autre engagés pour la défense et le développement du service public.

Et dans une dynamique de convergence et de renforcement des luttes, les organisations syndicales appellent à un temps fort interprofessionnel de mobilisations et de grève le 4 février 2021.

Enfin, alors que les attaques liberticides du gouvernement se multiplient, la FSU33 relaye les initiatives de la coordination nationale #StopLoiSécuritéGlobale qui appelle à de nouvelles Marches des libertés samedi 16 janvier, partout en France, avant un grand rassemblement, samedi 30 janvier, à Paris. Cette dernière date mêlera les voix des journalistes, documentaristes, réalisateurs.trices, victimes et familles de victimes de violences policières, associations de droits humains et artistes solidaires du combat contre les lois liberticides.

Laurence Laborde, Sophie Delahaye, Alain Reiller, co-Secrétaires Départementaux

N102 def