OUI, notre lutte est juste !

OUI, les différentes institutions et caisses de sécurité sociale ont désormais rendu leur avis et ils sont affligeants pour le gouvernement

OUI, le Conseil d’Etat a pointé des insuffisances, des lacunes et des problèmes institutionnels

OUI, le Conseil Supérieur de la Fonction Militaire a lui aussi rendu un avis négatif.

100 % des barreaux et pratiquement toutes les professions libérales sont opposés et toujours en lutte contre le projet.

OUI, les salariés du public et du privé n’ont cessé depuis le 5 décembre de prendre des initiatives multiples manifester leur opposition à ce projet.

OUI, le monde de l’éducation donne un bel exemple d’unité intergénérationnelle puisque la mobilisation concerne tout autant personnels, lycéens et étudiants.

OUI, les experts de tout bord et de toute tendance se rejoignent tous dans l’analyse très critique du projet : cette réforme n’était pas urgente ; elle va creuser les inégalités sociales, et les inégalités hommes femmes ; elle crée de l’incertitude sur le montant de nos pensions, sur l’avenir du système de retraite et plus largement de la protection sociale ; elle va concentrer dans les mains de l’Etat les dépenses correspondant à 55 % des richesses produites.

Oui, l’opinion publique, dont le fort soutien aux opposants n’a fait que croître, confirme dans toutes les enquêtes récentes très majoritairement le désaveu.

OUI, nous sommes déterminé.es à protéger notre système de protection sociale

OUI, OUI et OUI, une vraie politique de répartition des richesses est possible et incontournable pour permettre un monde meilleur pour toutes et tous ! Qu’on se le dise…

ALORS ON CONTINUE à s’adresser aux députés pour qu’ils ne votent pas cette réforme, on signe les pétitions pour un référendum, pour le retrait de cette réforme sexiste et pour une réforme progressiste

  • 8 Mars. MANIFESTATION POUR LE DROIT DES FEMMES

Dénonçons les inégalités de salaires et de pensions, exigeons l’égalité professionnelle

  • 18 MARS : débat avec J-Marie Harribey  annulé pour cause de covid-19

« un autre projet de réforme des retraites est possible »

  • 31 mars journée interprofessionnele de grève et manifestation  annulé pour cause de covid-19

Laurence Laborde, Sophie Delahaye, Alain Reiller, Co-Secrétaires Départementaux

N99
What do you want to do ?

New mail

What do you want to do ?

New mail