Congrès de la FSU 33

10 et 11 janvier 2022

Pour un syndicalisme de lutte et de transformation sociale

 

modalités d’absences et d’inscription en bas de page

Les textes préparatoires (télécharger en cliquant dessus)

Ces textes sont envoyés à chaque syndiqué·e dans le cahier n°2 spécial congrès (supplément au Pour n°236 de novembre 2021)

Congres-Metz-2022-Cahier-special-n°2-site-44

VOTER jusqu’au 25 novembre

pour choisir les orientations de notre fédération.

Ces dernières années, la violence des attaques s’amplifie contre les services publics, ses agents et les usager.ères, mais aussi contre les droits des salarié.es et des citoyen.nes : suppression de l’ISF, loi travail 2, loi de transformation de la fonction publique, réforme Vidal-Blanquer du bac et de ParcourSup, réforme des retraites, « réforme » assurance chômage et santé, mais aussi les lois de « Sécurité Globale », « contre le séparatisme » ainsi qu’« anti-terroriste »…..

La répression s’abat aussi contre des manifestations et les militant.es…

La FSU 33 œuvre à chaque fois pour informer, analyser, mobiliser et agir collectivement face à ces attaques. En lien avec les organisations syndicales (CGT, FO, SUD, …), mais aussi avec les actrice.teurs du mouvement social (LDH, RESF, le collectif bien venue, Quadrature du Net, lntermitant.es, la Libre Pensée, l’OGLP, la coordination Liberté 33, LAG Féministe, Greenpeace, la Santé un Droit pour Tous,…).

La FSU 33 travaille sans relâche à fédérer les forces progressistes défendant les services publics, les libertés fondamentales, les droits humains et l’écologie, la solidarité et l’émancipation.

Blanquer et Macron sont à l’offensive. Le Pen et Zemmour sont en embuscade. Plus que jamais, nous avons besoin d’un mouvement syndical fort et combatif, à même de réagir.

Il est important aujourd’hui de débattre pour trouver les moyens d’impulser le modèle social que nous voulons ainsi que des services publics à la hauteur des enjeux d’aujourd’hui.

Notre 10e congrès national se tiendra à Metz du 31 janvier au 4 février 2022. Le moment est donc venu de préparer ce moment important de la vie de la fédération.

Tou.tes les adhérent.es sont appelés à voter du 4 au 25 novembre sur les orientations à donner à notre fédération pour faire face au contexte social dégradé…

Notre congrès départemental aura lieu les 10 et 11 janvier. Notez cette date, c’est un moment important pour la vie démocratique de notre fédération.

Mais, c’est quoi au juste cette histoire de « courants de pensée » ?

Au début des années 1990, des militant.es exclu.es de la FEN parce qu’elles et ils contestaient une direction hégémonique ont créé la FSU avec la volonté de montrer que les différences et les désaccords sont un atout pour travailler ensemble, et non l’inverse.

La FSU a gagné la première place dans l’Éducation Nationale. Depuis sa création, la FSU est la seule fédération syndicale organisée par courants de pensée ou tendances. Nous avons choisi un fonctionnement collectif et pluraliste, et non régi par le « fait majoritaire ».

Comme tout collectif, la FSU (composée de plus de 162 000 syndiqué.es) est forcément traversée par de nombreux débats. La FSU a fait le choix d’organiser et de structurer ces débats démocratiquement, notamment avec l’existence de courants de pensée (tendances), reconnus au sein de notre syndicalisme : chacun.e pourra trouver sa forme d’expression. C’est le PLURALISME !

Les tendances sont donc partie intégrante de notre organisation syndicale, de ses décisions et de son fonctionnement, au même titre que chacune des sections départementales.

La SYNTHÈSE : L’ADN de la FSU

Fort.es de nos différences, la confrontation des idées débouche sur une réponse originale : la SYNTHÈSE Aucune décision majeure engageant notre organisation ne peut être prise sans un accord d’au moins 70 %.

C’est ce processus qui permet de concilier les contradictions apparentes entre des orientations différentes issues des tendances ou des sections départementales. De cette diversité nait alors une force collective pour un syndicalisme à la fois offensif et au plus près du terrain.

Cette consultation… Elle sert à qui, elle sert à quoi ? 

C’est sur la base de ce vote interne à la FSU que sont données les grandes orientations de notre fédération syndicale pour les 3 années à venir.

Cela permet également de désigner des équipes militantes, aux niveaux départemental, régional et national, à l’image de l’orientation votée par les syndiqué.es. Permettre la libre expression de toutes les orientations dans un cadre organisé, pluraliste et démocratique.

Dans les autres organisations syndicales, des orientations différentes existent, mais n’ont pas de cadre démocratique pour s’exprimer ; ce qui peut laisser place à jeux de pouvoirs souterrains. Les tendances permettent donc un débat en toute transparence et donc plus démocratique. Et cela n’empêche pas de vouloir construire le syndicat car ce qui nous rassemble reste plus fort que ce qui nous divise.

Quelles sont les conséquences concrètes de cette consultation ?

La conséquence concrète c’est la composition des instances internes. Le nombre d’élu.es est redéfini à chaque élection interne, à partir de la représentativité donnée par les syndiqué.es à chaque tendance :  UNITÉ ET ACTION, L’ÉCOLE ÉMANCIPÉE, ÉMANCIPATION, URIS (unité, revendication, indépendance syndicale), FRONT UNIQUE.

Il n’est pas nécessaire de se reconnaître dans une tendance pour voter.


modalités d’inscription et de participation modifiable ici. 

Modalités d’inscription et de participation en pdf :

modalités d'inscription et de participation