15 sept MEDIAPART/ Caméras-piétons : révélations sur un naufrage

Le coût du marché signé par le ministère de l’intérieur en 2018 a explosé, pour des caméras finalement inutilisables, selon un rapport de l’Inspection générale de l’administration que Mediapart s’est procuré. Ce document souligne aussi que de nombreux policiers se sont mis à filmer leurs interventions avec des caméras personnelles, « hors de tout cadre légal ».


30 juin MEDIAPART/ Redon : la préfecture a empêché les pompiers de secourir les blessés

Lors de la free party organisée à Redon les 18 et 19 juin, les gendarmes ont gravement blessé des teufeurs, dont un a eu la main arrachée par une grenade. Les pompiers, qui auraient pu intervenir pour secourir des jeunes dans un état sanitaire dramatique, en ont été empêchés par la préfecture.


23 juin MEDIAPART/ Évacuation violente d’une rave-party : l’Observatoire rennais des libertés pointe la « responsabilité » de Darmanin

À la suite de la violente intervention des gendarmes près de Redon, les 18 et 19 juin, au cours de laquelle un jeune homme a perdu sa main, l’Observatoire rennais des libertés publiques interpelle, dans une lettre, le ministre de l’intérieur et le préfet d’Ille-et-Vilaine dont la « responsabilité est engagée ». Mediapart publie ce courrier.


21 juin REPORTERRE/ En Loire-Atlantique, la répression continue contre les militants écolos

Dans le Pays-de-Retz en Loire-Atlantique, les mouvements écologistes se heurtent à la répression étatique. Les opposants au surf park à Saint-Père-en-Retz (depuis abandonné) ou au projet du Carnet, sans cesse surveillés voire interpellés, sont « atterrés par la criminalisation des militants qui défendent le vivant ».


20 juin MEDIAPART/ Redon : un jeune homme perd sa main à la suite d’une intervention des gendarmes

Près de Redon (Ille-et-Vilaine), le 18 juin, à la suite de l’intervention violente des gendarmes pour interdire une free party, un jeune de 22 ans a eu la main arrachée. Les forces de l’ordre se sont ensuite acharnées à détruire le matériel à coups de masse. Le procureur de la République de Rennes a annoncé l’ouverture de plusieurs enquêtes, notamment pour déterminer les circonstances des blessures du jeune homme.


14 juin MEDIAPART/ La Plaine Saint-Denis : des policiers violentent des familles lors d’une veillée funéraire

Réunis le 4 juin pour une veillée funéraire, plusieurs habitants de ce quartier de Saint-Denis, dont des enfants, ont été la cible de tirs de grenades lacrymogènes et de LBD par des policiers. Une femme enceinte a dû être hospitalisée. La préfecture de police de Paris refuse de répondre sur ces violences.


17 mai HUFFPOST/ Policiers brûlés à Viry-Châtillon: deux plaintes pour “faux” contre l’enquête

Dénonçant les enquêteurs, les avocats estiment que les interrogatoires ont été retranscrits à la défaveur des accusés, et que des “coupables auraient été sciemment remis en liberté”.

MEDIAPART/ Affaire de Viry-Châtillon: comment la police a fabriqué de faux coupables

De nouveaux documents consultés par Mediapart, dont plusieurs vidéos d’audition que nous diffusons, montrent que des policiers chargés de l’enquête sur l’agression de leurs collègues à Viry-Châtillon ont déformé, en rédigeant leurs procès-verbaux, les propos de leur témoin principal, jusqu’à lui faire dire l’opposé de ce qu’il avait déclaré.


26 avril MEDIAPART/A Millau, les militants verbalisés étaient bien fichés

« Ils “délinquantisent” l’activité politique et criminalisent les manifestations ».

Le 4 mai, vingt personnes passeront au tribunal de police de Rodez à la suite de contestations d’amendes reçues après des manifestations post-confinement à Millau en mai 2020. Au cœur du dossier : le fichage politique et l’usage de la vidéosurveillance par la police.

20 avril MEDIAPART/ Viry-Châtillon: le scandale de l’enquête policière

Alors que le verdict prononcé en appel par la cour d’assises de Paris, le 18 avril, a suscité des réactions outragées, Mediapart révèle qu’en garde à vue, les policiers ont tronqué des pans entiers des propos de prévenus et ont fait pression pour que soient mis en cause des jeunes du quartier.


19 mars SUD OUEST/ Gironde : arrestation d’ « ultra-jaunes » au Bouscat en 2019, la procédure annulée

Le 7 décembre 2019, 16 personnes présentées comme étant de la mouvance « ultra-jaune » et black bloc avaient été interpellées dans un « appartement conspiratif » au Bouscat. Jugée irrégulière, la procédure vient d’être annulée


22  fev MEDIAPART/ BAC du XVIIIe arrondissement: «Vous n’êtes pas digne d’exercer la fonction de policier»

Corruption, blanchiment, faux en écriture publique, trafic de stupéfiants : le tribunal a retenu l’ensemble des infractions reprochées à six policiers et deux informateurs. Les peines prononcées vont d’un an de prison avec sursis à huit ans ferme, avec des interdictions d’exercer.

Dans «A l’air libre»: montrer la réalité des violences policières (accès libre)

Par ses enquêtes, ses analyses, ses reportages, « À l’air libre » laisse à voir la réalité que le gouvernement voudrait oublier. De l’interview de Michel Zecler à celles de David Dufresne ou encore Antoine Boudinet, un seul mot d’ordre : ouvrir les yeux.


27 janv MEDIAPART/Contrôles au faciès: six ONG lancent une action de groupe contre l’Etat

Dénonçant une « discrimination systémique » dans la mise en œuvre des contrôles d’identité, ces associations s’approprient une innovation juridique de 2016 pour faire constater le « manquement » de l’État.


25 janv HUFFPOST/ Ce que les syndicats policiers ont obtenu avant même l’ouverture du Beauvau de la Sécurité

“Pour l’instant, le ministre a répondu en tout point à nos attentes.” Voici comment Fabien Vanhemelryck, secrétaire général d’Alliance Police nationale expliquait dans Le Monde, le 14 janvier dernier, que son organisation allait finalement prendre part au “Beauvau de la Sécurité” convoqué par Gérald Darmanin. Comme Alliance, une autre puissante formation, l’Unsa, annonçait la même chose, quelques semaines seulement après que les deux syndicats avaient pourtant assuré boycotter le rendez-vous promis par Emmanuel Macron.


17.01.21 MEDIAPART/ Dans le Nord, la justice enquête sur un tir de LBD contre un promeneur

Le 21 novembre, Mohammed N. a été blessé par un projectile de LBD, à Tourcoing. Il affirme que les policiers l’ont délibérément visé, puis menacé alors qu’il voulait se rendre à l’hôpital. Deux enquêtes ont été ouvertes : l’une judiciaire, l’autre administrative.


14.02 Le MONDE/ Le préfet de police de Paris, Didier Lallement, et de hauts magistrats visés par une enquête pour « faux témoignage »

Rémy Heitz, Jean-Michel Hayat, Catherine Champrenault, Eliane Houlette et Didier Lallement sont soupçonnés d’avoir tenu des propos mensongers lors de leur audition devant une commission d’enquête de l’Assemblée nationale.


Comment la police a saboté la manifestation du 12 décembre 2020. Enquête vidéo MEDIAPART (You Tube)

12 décembre: 34 manifestants portent plainte contre leur garde à vue «arbitraire» 

À l’issue de la manifestation parisienne « contre les lois liberticides », 123 personnes avaient été placées en garde à vue. Un quart d’entre elles ont déposé plainte pour « atteinte arbitraire à la liberté individuelle » et « entrave à la liberté de manifester ». Elles affirment avoir été arrêtées sans motif


7 janvier REPORTER/ Violences policières : Reporters sans frontières dépose une troisième plainte contre le préfet de police Didier Lallement

L’ONG porte plainte pour un tir de LBD à moins de dix mètres contre une photographe. Cette dernière souffre d’une paresthésie de la main.


A l’air libre, MEDIAPART/ Affaire Geneviève Legay: un témoin clé parle

Dans « À l’air libre » mardi, le témoignage exclusif de Ludovic F., cet agent administratif sans lequel cette affaire de violences policières n’aurait jamais été révélée. Également au sommaire : l’Arabie saoudite et son « Rallye Dakar washing ».  Un témoignage inédit dans l’affaire Geneviève Legay : celui de Ludovic F., un agent administratif dont le rôle a été central dans la révélation de cette affaire de violences policières survenue pendant une manifestation de « gilets jaunes » à Nice, le 23 mars 2019


3 janv. MEDIAPART en accès libre/ Comment les forces de l’ordre ont saboté la manifestation du 12 décembre 2020

Mediapart a collecté et analysé des centaines de vidéos prises le 12 décembre à Paris lors de la manifestation contre la loi « Sécurité globale ». Notre enquête démontre le caractère illicite de plusieurs dizaines de charges policières effectuées ce jour-là et documente les arrestations arbitraires de manifestants, les coups portés sans raisons et la communication mensongère de Gérald Darmanin, notamment au regard du bilan judiciaire.



MEDIAPART/ Fichiers de police: mais que fait la Cnil?

Le passage en force du ministère de l’intérieur à l’occasion de la publication des décrets sur les fichiers Pasp et Gipasp, étendant le fichage policier aux « opinions politiques », met en lumière la faiblesse des pouvoirs de la Cnil, une institution créée en 1978 pour protéger les citoyens contre les dérives étatiques.


MEDIAPART/ Par des charges arbitraires à Paris, la police provoque l’insécurité globale

Quelques milliers de personnes ont manifesté à Paris contre les lois « liberticides » d’Emmanuel Macron. La police a décidé de décourager les manifestants en les chargeant indistinctement dès le départ du cortège, provoquant panique et blessures.


13/12 HUFFPOST/ Sécurité globale: des arrestations “arbitraires” dénoncées par un collectif d’assos et syndicats

Un tout autre son de cloche, fort logiquement. Samedi 12 décembre, au terme d’une nouvelle journée de mobilisation contre la proposition de loi “Sécurité globale” à Paris, le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin et les représentants des fonctionnaires de police se sont réjouis de la mise en œuvre d’une nouvelle stratégie de maintien de l’ordre. Mais du côté des manifestants, cela ne passe pas du tout.

MEDIAPART/ Gérald Darmanin a maquillé les chiffres des interpellations lors de la manifestation à Paris

Au terme d’une manifestation sévèrement réprimée, le ministre de l’intérieur a annoncé l’interpellation de 142 « individus ultra-violents ». C’est faux. Les éléments réunis par Mediapart montrent que les policiers ont procédé à des arrestations arbitraires dans un cortège pacifique.


30 Nov 20 SUD OUEST/ Formation, caméras, inspection… : Darmanin énumère les “sept péchés capitaux” des forces de l’ordre

Après une série de violences policières, le ministre de l’Intérieur était auditionné par la Commission des lois de l’Assemblée nationale. Il a notamment estimé que le lien entre la police et la population n’était pas rompu

HUFFPOST/ Photographe syrien blessé à Paris: le parquet ouvre une enquête

Ameer al-Halbi, collaborateur de Polka et de l’AFP, a été blessé violemment au visage lors de la manifestation de samedi.



Gilet jaune victime du LBD: l’Etat responsable, le policier pas coupable



La loi «sécurité globale» : l’impunité données aux forces de l’ordre

Violences policières: les camouflages de la «CSI 93» mis au jour par l’IGPN

Maintien de l’ordre: Darmanin généralise les pratiques du préfet Lallement

Face aux images de violences policières, le pouvoir se contente d’ajuster sa com’


filmer la police est un droit !