Jeudi 31 janvier nouvelle action de mobilisation des retraité-es

à l’appel des 9 organisations nationales syndicales ou associatives de retraité-es 

Le président a présenté ses vœux aux Français. Il n’a rien vu, sauf la violence dans certaines manifestations, rien entendu qui le concerne mais il dit avoir tout compris : les Français veulent qu’il poursuive ses réformes. Il fait l’impasse totale sur la violence sociale de ses choix politiques qui conduisent à enrichir les plus riches au détriment du plus grand nombre. Il envisage de grands débats, en précisant qu’il poursuivra son programme de « réformes », celles qui provoquent les colères sociales actuelles ! Son propos frise l’irresponsabilité

Tout au long de l’année 2018, les personnes retraitées ont souvent manifesté à l’appel de nos 9 organisations et elles sont très nombreuses dans les actions menées par les « gilets jaunes ». Toutes les grèves et les actions engagées pour la défense des services publics et l’amélioration du pouvoir d’achat, la colère des gilets jaunes, tout ceci aurait dû  inciter le gouvernement à changer de politique. Mais il a choisi d’ignorer la colère de toutes les victimes de sa politique, qui fait exploser les inégalités, aggrave l’injustice fiscale, handicape durablement l’économie du pays.

Mais notre colère n’a pas faibli 

En Gironde nous appelons à un rassemblement à 10 h

devant le grand Théâtre à Bordeaux, puis à une manifestation jusqu’à la préfecture

Nous avons aussi pris rendez-vous avec les député.es de Gironde pour leur expliquer nos revendications et les placer devant leur responsabilité.

 

Mardi 12 février, « la parole  aux retraité-es » 

réunion publique de 14 h 30 à 17 h dans l’amphithéâtre Badinter au Conseil Départemental

le tract :

TractIntersyndical_Gironde