Répression : les dérives doivent cesser,

le mouvement social doit pouvoir s’exprimer.

Personnels, citoyens, élèves qui se mobilisent contre la réforme des retraites ou les réformes dans l’Éducation subissent pressions, menaces et violences policières : la FSU alerte sur cette situation inacceptable et appelle le gouvernement à
cesser le recours à la répression.

Répression et autoritarisme ne peuvent être une réponse aux larges mobilisations et c’est d’une tout autre attitude comme d’une autre politique dont la société a besoin.

 

CP-répression