CHSCT 33 du 11 mai

Déclaration de la FSU

Decla CHSCT FSU 11 mai

Compte rendu de la FSU

Point de situation sanitaire au 10 mai :

Elèves : 150 +  (3000 cas contacts)

Personnels : 5 collègues + (10 cas contacts)

Nombre de classes fermées : 84 (14 classes dans le second degré)

32000 tests salivaires depuis février : 1 personnel + et 39 élèves +

Des médiateurs LAC “lutte anti covid” (25 à ce jour) les recrutements continuent. Ils sont gérés par la DSDEN. Leur rôle : ils établissent les listes des élèves volontaires pour les tests et réaliser les autotests. Ils sont mis à disposition des directeurs d’école.

Les autotests pour les personnels : ils sont prévus pour les AESH / ATSEM aussi contrairement à ce qui a pu circuler comme info

Pour les autotests leur rôle est à définir pour les lycées.

Les OS évoquent le fait que l’autotest sont des dispositifs médicaux pas toujours évidents à utiliser, ce que conteste la Dre représentant la DSDEN aussi simple selon elle qu’un test de grossesse. Il faut les faire dans un contexte particulier cependant : salle aérée, distance de 2 mètres, gestes barrières…

Il existe des tests éclairs pour des secteurs où la cellule observe une circulation plus rapide du virus (Bègles/Lormont/Floirac à la reprise du 3 mai par exemple). Ils s’appuient  souvent sur les tests réalisés en école et sur les fratries. Jusqu’en maternelle parfois.

Le plus de l’autotest doit provoquer un teste PCR : jusque là il est possiblement +

Les personnels ayant participé à l’accueil des enfants de personnels prioritaires (au 8 avril : avant les congés de printemps)

738 école et 79 collège second degré ont accueilli 7700 enfants

682 enseignants du premier degré et 60 enseignants du second degré y ont participé

Prime Covid

Il semblerait qu’une prime soit à l’examen selon le SG : pour ceux qui ont oeuvré dans le cadre du SAE uniquement mais cela reste à confirmer pour le SG.

FO évoque le versement d’une prime aux salariés du privé (ceux en 2ème ligne) ce qui serait juste pour les fonctionnaires aussi.

Campagne vaccinale

Depuis le 18 avril priorité aux plus de 55 ans

En Gironde par rapport à la population cible : 10% a été vaccinée au Mégacentre de Bdx Lac (dernier bilan en début de semaine) : ils n’ont pas les chiffres des autres centres. Cela reste faible mais il est encore difficile de savoir qui a bénéficié d’une ou deux doses. Certains sont passés par d’autres biais pour bénéficier d’un autre vaccin ou se sont fait vacciner par leur médecin traitant…

A partir de 18 ans pour les cas de comorbidité

Masques transparents inclusifs  

Dotation de 10.000 masques adultes à la rentrée de septembre où le sujet était plus vif. Les demandes ont presque disparu actuellement.

Point de situation télétravail pour les agents de la DSDEN

Le télétravail qui se mettait en place à la rentrée 2019 a été fortement accéléré (niveau équipements) avec la crise sanitaire.

Une cinquantaine en télétravail à la rentrée. Ils sont 75 actuellement.

Modifications des Règlements intérieurs suite au courrier du Rectorat aux chefs d’établissements du 29 mars aux chefs d’établissement et qui doit être intégrée dans les règlements intérieurs d’ici juin 2021.

Les informations ont été communiquées aux perdir le 31 mars

Elle serait à l’étude pour être étendue aux écoles de l’Académie toujours via le CHSCTA

Point de situation gestion des AESH dans le département : qui gère quoi entre la DSDEN et Montesquieu ?

2 types de contrats : budgets établissements (regroupés au lycée Montesquieu) et budget des services déconcentrés( DSDEN33 qui gère aussi les paies AESH des 5 dept de l’académie)

Combien de personnes ? Le SG ne peut le dire sur le moment : de mémoire env. 2000 personnes soit le double pour toute l’académie. (Montesquieu doit en gérer plus de la majorité soit 1300 env.)

Les contrats sont actuellement d’une durée de 3 ans.


Avis rendus par le CHSCT du 11 mai

Avis # 1

En l’absence de données chiffrées précises sur l’établissement, au regard des nombreux biais d’évaluation (diffusion interne du questionnaire, présence d’un représentant de l’institution aux entretiens, jour peu favorable à une visite, visite mainte fois reportée avec des personnels mutés ou en maladie depuis les premiers signalement, des personnels absents et en télétravail le jour de la visite,…) et compte tenu des marqueurs de risques psychosociaux qui nécessitent une évaluation plus détaillée (réorganisation des services, problèmes de communication, problèmes matériels et ergonomiques, conditions physiques de travail difficiles, recueil d’informations contradictoires, des personnels craignant de s’exprimer, des accidents de travail,…),

LE CHSCTD demande la mise en oeuvre d’un audit sur les conditions de travail à la DSDEN33

_________________

Avis # 2

Lors de la visite à la DSDEN, les personnels étaient invités à parler de leurs conditions de travail, leur état de santé, notamment morale, lors d’entretiens avec les représentants du personnel. Or des représentants de l’administration étant également présents, ces entretiens et les propos recueillis ont été biaisés et la parole des personnels inhibée par la pression nécessairement ressentie.

Le CHSCT de la Gironde rappelle que selon l’article 52 du guide juridique concernant les visites des sites, peuvent également faire partie de la délégation le médecin de prévention, l’assistant de prévention et l’inspecteur de santé et sécurité au travail. Il n’est donc pas fait mention d’autres personnels de l’administration.

Dans ces conditions, le CHSCT alerte Monsieur le DASEN sur la situation des personnels (dont le CHSCT a eu connaissance) qui pourraient subir une certaine pression de leur hiérarchie et pourraient se sentir empêchés de parler librement lors de ces entretiens.

Il demande à Monsieur le DASEN de renoncer à imposer à ses personnels une tierce personne représentant l’administration lors de ces entretiens.

_________________

Avis # 3

Au cours de l’année scolaire 2020/2021 plusieurs personnels de direction ont été mis en cause par les personnels oeuvrant dans tel ou tel EPLE. Ces dysfonctionnements répétés et subis par les personnels parfois pendant plusieurs années ont fait l’objet de courriers, d’audiences sans que les agents concernés aient eu le sentiment d’être entendus ou soutenus dans leur action. Afin de mettre fin à ce qui ressemble trop souvent à un rapport de force ou un conflit d’usure,

Le CHSCTD demande au M. le DASEN de préciser le cadre existant ou à définir concernant l’accompagnement des personnels en cas de dysfonctionnements avérées et reconnus comme tels de la part des personnels de direction.

_________________

Avis # 4

Au cours l’année scolaire 2020/2021, plusieurs changements de personnels ont été décidé par la DSDEN. Lors de ces déplacements ne relevant pas du mouvement habituel des mutations, la seule information faite aux personnels a été mise en oeuvre par les personnels de direction sortants, et pour la plupart mis en cause pour défaut de gestion de leur EPLE.

Le CHSCTD demande au M. le DASEN de préciser l’information destinée aux personnels à l’occasion de changement des personnels de direction en cours d’année.

_________________

Avis # 5

Dans un contexte d’augmentation des effectifs dans de nombreux collèges du département à la rentrée 2021 et alors que certains EPLE sont touchés par la multiplication des actes d’incivilités voire de violence, il paraît nécessaire de renforcer les équipes de vie scolaire afin de permettre aux personnels de travailler dans un contexte plus serein. Par ailleurs certains EPLE font l’objet de travaux d’agrandissement, ce qui implique une réorganisation des différents espaces et par conséquent nécessite un besoin accru en personnel de vie scolaire.

Par conséquent, le CHSCTD insiste sur la nécessité de recruter davantage d’AED à la rentrée 2021, sur des postes pérennes, et à être particulièrement vigilant concernant les établissements concernés par des hausses importantes d’effectifs. Ce n’est qu’à cette condition que les personnels pourront travailler dans des conditions satisaisantes.