Tract FSU33 30 mars

EDUCATION EN DANGER :

LE 30 MARS,

PARENTS ENSEIGNANTS, MARCHONS POUR l’ECOLE .

Qu’est-ce que le gouvernement projette véritablement pour vos enfants ?

 

MOINS D’ENSEIGNANT.E.S__________________

50 000 postes supprimés en France.

En Gironde

Dans les écoles : plus de 30 en maternelle.

Moins d’enseignant-es spécialisé.e.s pour aider les  élèves en difficultés.

Recours à des contractuels non formés (déjà 53 cette année).

Des milliers de journées de classes perdues faute de remplaçant.e.s.

Dans les collèges 1700 élèves en plus et création de 12 postes donc un prof pour 141 élèves

Dans les lycées : plus de 36 par classes

MOINS D’ARGENT POUR LES ECOLES PUBLIQUES

C’est l’argent publique qui devra financer la scolarisation des élèves dans les écoles maternelles privées dès l’âge de 3 ans. Moins d’argent et de postes pour les collectivités territoriales : moins d’argent et de postes (ASEM) pour les écoles.

MOINS DE PROXIMITE_____________________

Fusion des écoles rurales.

Disparition directeurs/trices dans les écoles : les parents devront s’adresser directeur adjoint au collège.

MOINS D’ENSEIGNEMENT__________________

Dans les collèges 6 semaines de cours perdus sur les 4 années de collège.

Baisse des horaires disciplinaires Des heures d’aide Personnalisée à la place des heures d’enseignement.

Dans les lycées 10% d’heures en moins dans chaque lycée l’an prochain.

Lycée à la carte : pas les mêmes enseignements de spécialité dans tous les lycées.

Prime aux initiés : les choix des spécialités seront déterminants pour la poursuite d’étude.

MOINS DE TRAVAIL EN EQUIPE POUR FAIRE REUSSIR VOS ENFANTS                

Dans les écoles Disparition les diercteurs.trices qui suivaient la scolarité de vos enfants  et fédéraient les équipes.

Des enseignant.es contractuels non formés et en CDD.

Dans les écoles, collèges et lycées :

Mise en concurrence les personnels en les payant au mérite.

Des évaluations qui ont pour objectifs de mettre en concurrence les élèves, les enseignants, les établissements.

PLUS D’INEGALITES_______________________

Création d’une école sélective avec parcours international : une école à minima pour les pauvres, une école d’élite pour les riches …

…et tout ce que l’école ne donnera pas cela sera aux familles de le payer : boites à bac, boites privées

La réforme du lycée

Une pré-orientation précoce des élèves dès la seconde.

Un baccalauréat diplôme « maison » qui n’aura pas la même valeur partout

Parcoursup : un dispositif pour organiser un tri sélectif.

 

Ecoles, collèges, lycées, facs,

une même politique inégalitaire et de tri social qui va à l’encontre de l’intérêt des élèves

L’éducation doit rester gratuite et de haut niveau pour tous les élèves. Son amélioration passe par une politique fiscale plus juste

  manifestation .

  14h Place de la République, Bx .

  Pour autre projet pour l’école .