Communiqué de presse, le 10 novembre 2021.

Pour les libertés, la solidarité et contre les idées xénophobes d’extrême droite, encore et toujours. 

 

Les idées des extrêmes droites opposent les personnes entre elles et conduisent à la haine.

Elles menacent la paix, nos libertés et l’égalité déjà mises à mal par la politique Macron en voulant briser la solidarité et la fraternité. Elles sont dangereuses pour le vivre ensemble. Leur banalisation dans les médias est intolérable.

 

Les provocations de M. Zemmour viennent donc aggraver une situation déjà dramatique. M. Zemmour, qui vient à Bordeaux le 12 novembre, attise les peurs à l’égard de nos compatriotes qui, d’après lui, n’ont pas à être inclus dans une société qu’il veut blanche et chrétienne, c’est-à-dire basée sur l’exclusion du reste de l’humanité.

Ses idées nauséabondes l’ont conduit à plusieurs reprises à être condamné pour injures racistes et provocation à la haine.

 

S’il met en avant essentiellement ses propos haineux et diviseurs, il est beaucoup plus discret sur ses propositions anti- sociales, qui en font un nouveau candidat pour les plus riches et le capital.

 

Il vient de se positionner contre l’augmentation des salaires, une priorité pour des millions de personnes.

Il est pour le recul de l’âge de départ à la retraite à 64 ans.

Il nie formellement les inégalités salariales hommes / femmes.

Il considère que l’écologie est punitive et affirme que la France n’est pour rien dans le réchauffement climatique alors que l’État français vient d’être condamné à réparer les conséquences de son inaction climatique.

Il “oublie” de critiquer un modèle économique injuste et préfère trouver des boucs émissaires, les étrangers et/ou les pauvres, plutôt que de parler de juste répartition des richesses.

Sa proposition de suppression de l’Aide Médicale d’État aux étrangers est non seulement une mesure de discrimination inacceptable mais un non-sens en termes de santé publique ce que la pandémie a clairement démontré.

 

Nous, syndicats et associations de Gironde continuons et continuerons à promouvoir une société démocratique, laïque et justice sociale. Nous persisterons à identifier et à dénoncer les idées des extrêmes droites quelles que soient les personnes qui les portent et nous battre pour une transformation de la société plus juste, plus écologique et plus solidaire.

 

Signataires :

FSU33, MRAP33, RESF, UD CGT 33, Solidaires33

CP Z a bordeaux le 12